Le printemps vient du Nord Les tableaux de Hans Vredegoor (qui vit entre Arnhem et l’Auvergne, indique un catalogue récent) constituent une agréable découverte pour qui recherche une certaine poésie de l’aléatoire, et une peinture légère jusqu’à la transparance. Le peintre réalise ainsi une matière souple, fine, dans des couleurs généralement tendres, qu’l traverse ça et là de griffures, de traits rudimentaires, de pastel ou d’encre. Il utilise aussi le collage, à petites doses: pastilles ovales, demi-lunes jetant des notes plus soutenues sur la douceur de la pâte. Hans Vredegoor fait sans doute preuve  d’une très grande maîtrisse technique, et surtout d’une réelle capacité à inciter le spectateur à la rêverie, à laisser son esprit batifoler dans l’imaginaire pour le reposer de l’agitation du monde. (Le Roannais, februari 1997, ter gelegenheid van de expositie bij Galerie Jean-Pierre Prébet, Roanne, Frankrijk).
Hans Vredegoor